Gamification et ludification : un nouvel avantage concurrentiel

Par mbiance le 22.08.2015

Parlez-nous de votre projet !

Le jeu, l’action de jouer, existe et fait partie de nos vies depuis l’aube de l’humanité.

Les jeux vidéo, quant à eux, existent depuis plus d’une cinquantaine d’années et, tout comme la technologie, ils sont aujourd’hui omniprésents dans le quotidien d’un grand nombre d’entre nous. Au cours des dix dernières années, la popularité des jeux vidéo n’a cessé de croitre et ils rejoignent maintenant tous les groupes d’âge et influencent, à un certain degré, pratiquement  toutes les sphères de l’activité humaine : l’éducation, le marketing et les affaires, les relations humaines, les sciences et la technologie, l’information et, bien entendu, le monde des arts de la culture et du divertissement.

Qu'est-ce que la gamification ou la ludification?

Il est permis de croire que cette portée grandissante des jeux vidéo dans une pluralité de secteurs est due en partie à deux facteurs importants : l’avènement des plateformes mobiles et l’utilisation de la gamification et des jeux sérieux dans une foule de projets de natures variées.

La gamification est en effet un marché en croissance, et les résultats qu’elle produit en font un nouvel avantage concurrentiel et un facteur de productivité important pour les entreprises et les organisations de divers secteurs d’activités. De 100 M$ en 2011, ce marché mondial devrait atteindre 2 830 M$ en 2016.

Gamification, ludification, jeu sérieux, jeux vidéo et jeux interactifs sont des notions très différentes

Bien que le terme « gamification » (l’équivalent français est ludification), ait fait son apparition au début des années 2000 et ait commencé à être largement utilisé à partir de 2010, une certaine confusion persiste toujours sur sa signification exacte et concrète; particulièrement lorsque vient le temps de le différencier du jeu sérieux.

Cette confusion provoque souvent le doute et l’étonnement :

- Vous voulez faire un jeu vidéo dans mon projet???

- Non. Nous voulons que vous obteniez de meilleurs résultats. 

À la différence d’un jeu sérieux, de jeux interactifs ou d’un jeu éducatif (que nous décrirons brièvement plus loin), faire de la gamification ne signifie pas créer un jeu. La gamification peut prendre une grande variété de formes, mais, en aucun cas elle ne signifie la création d’un jeu à strictement parler. Le principe à la base de la gamification est justement l’utilisation de mécanismes propres au jeu à l’extérieur d’un cadre ludique, à l’extérieur d’un jeu. Ceci étant dit, ça ne signifie pas pour autant que la gamification doit être aride et ne procurer aucun plaisir, bien au contraire! Une stratégie de gamification efficace stimule et encourage certains comportements en faisant appel à nos désirs et nos émotions naturelles.

On peut utiliser la gamification à plusieurs fins et dans une foule de contextes différents :

  • Fidéliser une clientèle ou un auditoire.
  • Stimuler la participation et augmenter l’engagement d’une communauté.
  • Améliorer les processus et la productivité.
  • Améliorer les performances sur votre intranet ou votre application Web.
  • Mesurer la progression des utilisateurs.
  • Comptabiliser des données.
  • Motiver et encourager certaines pratiques.
  • Améliorer et bonifier l’expérience.
  • Promouvoir la collaboration et le partage.

Lorsqu’on parle de « mécanismes propres au jeu », on peut faire référence entre autres à collectionner, accumuler des points, compétitionner et se comparer avec d’autres, présenter à l’utilisateur une forme de progression mesurable, des renforcements positifs et négatifs, une histoire, de la personnalisation, des objets virtuels, des surprises et des récompenses. À mi-chemin entre la psychologie (études comportementales), le marketing et le divertissement, la gamification est un sujet d’étude à part entière qui alimente quotidiennement les esprits, les discussions et les recherches.

Le jeu sérieux et le jeu éducatif 

En ajoutant l’action concrète de jouer, composante primaire du jeu, on se déplace alors vers la création d’un jeu à proprement parler, un jeu sérieux, éducatif, publicitaire ou une simulation qui pourra servir à :

  • transmettre et faire pratiquer des connaissances;
  • former et évaluer du personnel;
  • exposer et faire vivre une problématique au grand public;
  • faire connaitre un produit ou une marque grâce à un jeu publicitaire (advergame);

Et lorsque le jeu a comme objectif fondamental de faire vivre une expérience de divertissement... C’est « simplement » d’un jeu dont il est question.

Bien entendu, les frontières des genres ne sont pas immuables et il n’est pas rare qu’une expérience ludique soit dure à classifier précisément. Les jeux continuent et continueront d’évoluer et de prendre une multitude de formes, comme ils le font depuis la nuit des temps.

Contactez-nous pour échanger ensemble sur vos projets!  

Crédits photo ci-dessus
Titre : Kobe drawing
Auteur : Marcus Kwan
CC BY-SA 2.0

Crédits photo en haut à droite et en vignette à ce billet
Titre : Pointing at button
Auteur : Steve Wilson 
CC BY 2.0

© 2015 mbiance tous droits réservés